2004
Clean, de Olivier Assayas
avec Nick Nolte, Don McKellar, Béatrice Dalle, Jeanne Balibar

2002
Ying Xiong (Hero), de Zhang Yimou
avec Jet Li, Tony Leung, Zhang Ziyi

2000
In the Mood for Love réalisé par Wong Kar-Wai avec Tony Leung Chiu Wai, Rebecca Pan, Lai Chen

Yi jian zhong qing (Love At First Sight) réalisé par Wai Keung Lau

1999
Augustin, roi du Kung-fu réalisé par Anne Fontaine
Avec Jean-Chrétien Sibertin-Blanc, Darry Cowl

1997
Chinese Box réalisé par Wayne Wang
Avec Jeremy Irons, Gong Li

Song jia huang chao (The Soong Sisters) réalisé par Mabel Cheung

1996
Tianmimi (Comrades: Almost a Love Story) réalisé par Peter Chan
Avec Leon Lai,Eric Tsang

Irma Vep réalisé par Olivier Assayas
Avec Jean-Pierre Léaud, Nathalie Richard, Antoine Basler 1994
Conjugal Affairs réalisé par Sylvia Chang

Les Cendres du Temps (Ashes of Time) réalisé par Wong Kar-Wai
Avec Brigitte Lin, Leslie Cheung, Tony Leung Chiu Wai

1993
Bai mei gui (Rose) réalisé par Samson Chu

Chai gong (Mad Monk) réalisé par Johnny To

Chik geuk siu ji (Bare Footed Monk) réalisé par Johnny To

Ching Se (Green Snake) réalisé par Tsui Hark
Avec Man Cheuk Chiu, Joey Wong, Hsing-kuo Wu

Fei yue mi qing (Enigma of Love) réalisé par Sherman Wong

Lim jing dai yat gik (First Shot ) réalisé par David Lam

Sediu yinghung tsun tsi dung sing sai tsau (The Eagle Shooting Heroes) réalisé par Jeff Lau

Shen Jing Dao yu Fei Tian Mao ( Flying Dagger) réalisé par Chu Yen Ping

Wu xia qi gong zhu (The Seven Princesses) réalisé par Wong Jing

Xian dai hao xia zhuan (Executioners) réalisé par Ching Siu Tung et Johnny To
Michelle Yeoh, Anita Mui, Damian Lau

Zhan shen chuan shuo (Moon Warriors) réalisé par Sammo Hung
Avec Kenny Bee, Andy Lau, Anita Mui

Zhui nan zi (Boys Are Easy ) réalisé par Wong Jin

1992
Hua! ying xiong (What a Hero) réalisé par Yip Ship Hong

Jia you xi shi ( Family Happiness) réalisé par Clifton Ko

Jing cha gu shi III: Chao ji jing cha (Police Story 3) réalisé par Stanley Tong
Avec Jackie Chan, Michelle Yeoh et Kenneth Tsang

Leung goh nuijen, yat goh leng, yat goh m leng (Too Happy for Words) réalisé par Stanley Kwan

Qian mian tian wang (King of a Thousand Faces) réalisé par Nelson Cheung

Shuang long hui (Twin Dragons) réalisé par Tsui Hark et Ringo lam
Avec Jackie Chan, Teddy Robin Kwan, Anthony Chan, Nina Li Chi

Tong fong sam hop ( Eastern Three Heroes) réalisé par Ching Siu Tung/Johnny To
Avec Michelle Yeoh, Anita Mui, Damian Lau

Xin long men ke zhan (L’Auberge du dragon) réalisé par Ching Siu Tung/Raymond Lee
Avec Tony Leung Ka Fai, Brigitte Lin, Cheung-Yan Yuen

Zhen de ai ni (True Love) réalisé par Tam Long Cheung

Yuen ling yuk (Center Stage) réalisé par Stanley Kwan
Avec Carina Lau, Waise Lee, Tony Leung Ka Fai

1991
Fu gui ji xiang (The Perfect Match) réalisé par Stephen Shin

Haomen yeyan (The Banquet) réalisé par Tsui Hark

Seung sing gusi (Alan and Eric Between Hello and Goodbye ) réalisé par Peter Chan

Wo ai fu gui (My Dear Son) réalisé par David Chiang

Zhi zai chu wei (Today's Hero) réalisé par Yip Shing Hong

A Fei jing juen (Nos Années Sauvages, Days Of Being Wild) réalisé par Wong Kar-Wai
Avec Leslie Cheung, Andy Lau, Carina Lau

1990
Ai zai taxiang de jijie (Farewell China) réalisé par Clara Law

Gungun hongchen (Red Dust) réalisé par Yim Ho

Hei xue (Will of Iron) réalisé par Johnny Keung

Hong qiang fei long (Crying Freeman: Dragon From Russia) réalisé par Clarence Ford

Ketu qiuhen (Song of the Exile) réalisé par Ann Hui
Avec Tan Lang Jachi Tian, Waise Lee, Zi Xiong Li

San ren xin shi jie (Heart Into Hearts) réalisé par Stephen Shin

1989
Bu tuo wa de ren (A Fishy Story) réalisé par Anthony Chan

Ji dong ji xia (Time Warriors) réalisé par Clarence Ford

Qiu ai ye jing hun (In Between Love) réalisé par Fung Yee Chin

Ren zai Niu Yue (Full Moon in New York) réalisé par Stanley Kwan

Xiao xiao xiao jing cha (Little Cop ) réalisé par Eric Tsang

Zai jian wang lao wu (Bachelor's Swan Song) réalisé par Yee Tung Shin

1988
Ai de tao bing (Soldier of Love) réalisé par Fung Shui Fan

Fei mao liu lang ji (Fat Cat)

Ging chaat goo si juk jaap ( Jackie Chan's Police Story 2) réalisé par Jackie Chan
Avec Jackie Chan, John Cheung, Michael Chow Man-Kin

Guo bu xin lang (Paper Marriage) réalisé par Alfred Cheung

Liu jin sui yue (Last Romance) réalisé par Yang Fan

Nan bei ma da ( North and South Mamas) réalisé parLeung Ka Shu

Qiu ai gan si dui (Love Army) réalisé par Jing Wong

Shuang fei lin men (Happy Fat New Year) réalisé par Keung Tai Wai

Wong gok ka moon ( As Tears Go By) réalisé par Wong Kar-Wai
Avec Andy Lau, Jacky Cheung, Alex Man

Ying zhao nu lang 1988 ( Call Girls 1988) réalisé par David Lam

Yue liang, xing xing, tai yang ( Sun, Moon, and Star) réalisé par Mak Don Kit

1987
'A' gai waak juk jaap (Project A II) réalisé par Jackie Chan
Avec Jackie Chan, John Cheung, Rosamund Kwan, David Lam

Fu xing jia qi (The Romancing Star) réalisé par Wong Jin

Huang-se gushi (The Game They Call Sex) réalisé par Sylvia Chang

Tian ci liang yuan (Heavenly Fate)

Xin tiao yi bai ( Heartbeat 100) réalisé par Kent Cheng

1986
Kai xin gui zhuang gui ( Happy Ghost 3) réalisé par Johnny To

Yuan zhen xia yu Wei Si Li (The Seventh Curse) réalisé par Lam Lai Choi

1985
Ging chaat goo si (Jackie Chan's Police Story) réalisé par Jackie Chan
Avec Jackie Chan, Brigitte Lin, Ken Tong et Bill Tung

Meigui de gushi (The Story of Rose) réalisé par Yang Fan

Mo deng xian lu qi yuan ( Modern Cinderella) réalisé par Wong Chin

Sheng dan qi yu jie liang yuan ( It's a Drink, It's a Bomb ) réalisé par David Chung

1984
Ching wa wong ji (The Frog Prince) réalisé par Wong Jin

Yuen fan (Fate) réalisé par Taylor Wong
Avec Anthony Chan, Friend Chan, Leslie Cheung, Anita Mui
 

  
En France :
1 Irma Vep
2 Augustin, Roi Du Kung-Fu
3 Chinese Box

 
 
 
 
- Le site In The Mood For Love
-Site consacré à Maggie Cheung
- Un autre site consacré à Maggie Cheung
 
- VHS Chinese box (VO ST)
- Livre Irma Verp
 
LA BELLE ASIATIQUE

   En 1996 sort sur les écrans Français Irma Vep d’Olivier Assayas, une réflexion sur le cinéma dans laquelle Jean-Pierre Léaud tourne un remake des Vampires, le chef d’¤uvre fantastique du muet, réalisé par Louis Feuillade. En Musidora 2000, catwoman de cuir et de latex, une jeune actrice asiatique au visage de porcelaine : Maggie Cheung.
Les amateurs de cinéma asiatique la connaissaient déjà pour ces rôles comiques aux cotés de Jackie Chan et surtout pour ces sublimes interprétations dans les films de Wong Kar-wai et Tsui Hark, les deux géniaux réalisateurs hong-kongais.
La belle Maggie Cheung a déjà tourné dans plus de 70 films et a figuré dans des authentiques chefs d’¤uvres dont le dernier en date est In The Mood For Love de Wong Kar-wai.
Pour ce rôle tout en retenu, en sensualité discrète, elle aurait obtenu un Prix d’interprétation à Cannes si Björk n’avais pas existé.

La vie de la plus charmante des actrices asiatiques commence par un exil. Née à HongKong le 20 septembre 1964, elle quitte, à 8 ans l’île asiatique pour la Britannique en compagnie de sa famille qui s’établit dans le Kent. A 17 ans, son diplôme en poche, elle décide de retourner dans sa ville natale. Sa plastique et sa photogénie naturelle lui permettent de décrocher une place de Mannequin et même de devenir première Dauphine à l’élection de Miss HongKong en 1983.
Elle décroche alors des petits rôles dans des séries télévisés de la chaîne TVB pour laquelle commence de travailler Wong Kar-wai et Tony Leung Chui-wai.
Dès sa première expérience pour le cinéma dans Yuen fan (Fate) de Taylor Wong, avec Leslie Cheung et Anita Mui, elle est remarquée des professionnels. Elle est en effet nominée pour la meilleure révélation féminine au HongKong Awards (l équivalent des Oscars). Mais c’est surtout en fiancé du flic le plus burlesque du monde, Jackie Chan dans Police Story 3 qu’elle parvient au sommet de la gloire et de la popularité. L’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma asiatique qui, bien sûr, l’installe à jamais dans le c¤ur des spectateurs mais la condamne, aussi, temporairement à des rôles comiques. Elle enchaîne donc les comédies romantiques, les comédies policières, les comédies fantastiques à un rythme frénétique.
Wong kar-wai la sauve de ce « malentendu » artistique et lui propose le rôle féminin principal dans son premier film As Tears Go By. C’est la révélation : l’énergique et comique actrice des Police Story devient sous la caméra experte de Wong Kar-wai une icône d’une sensualité extraordinaire.
Dès lors les meilleurs auteurs de HongKong la convoitent et lui proposent enfin des rôles à la dimension de son incroyable talent d’actrice. Elle accumule les récompenses en Asie. En1992, pour son interprétation de la star du cinéma chinois des années 30, Ruan Lingyu dans Center Stage de Stanley Kwan, le jury du festival de Berlin lui décerne le Prix d’Interprétation féminine. Mais ces rôles dramatiques ne l’empêchent pas de continuer à s’amuser sous la direction des meilleurs directeurs de comédie et de film d’action de HongKong. Elle joue dans d’immenses succès public comme Moon Warriors réalisé par Sammo Hung, ou le mythique L’Auberge du dragon de Ching Siu Tung, Raymond Lee et Tsui Hark. Elle reste la fiancée idéale de Jackie Chan et même de deux Jackie Chan dans l’hilarant Twin Dragon de Tsui Hark (elle sera aussi pour lui une figure légendaire-The Green Snake) et Ringo Lam.
De même, elle reste fidèle à Wong Kar-wai, figurant au générique de Nos Années Sauvages et Les Cendres Du Temps.

Mais à partir du milieu des années 90, lassée par tant de rôles, tant de popularité oppressante, elle décide de moins tourner, se consacrant uniquement aux réalisateurs et scénarios qu’elle aime.
Un jeune réalisateur français féru de cinéma asiatique (il a notamment réalisé un portrait du taiwanais Hou- Hsiao-hsien) Olivier Assayas, la convainc de venir à Paris pour jouer son propre rôle dans Irma Vep. Le film est un succès critique. Sur le tournage, le couple tombe amoureux. Ils se marient en décembre 1998 et elle devient une parisienne d’adoption.
Désormais sa carrière oscille entre le cinéma français (la comédie douce-amère Augustin Roi Du Kung Fu d’Anne Fontaine), le cinéma asiatique et le début d’une carrière internationale. Elle ne joue pas les James Bond Girl mais séduit Jeremy Irons dans le hélas, très mauvais Chinese Box de Wayne Wang (pourtant le metteur en scène du génial Smoke).
Elle retrouve Wong Kar-wai pour In The Mood For Love. Elle ne sait pas qu’en acceptant ce rôle, elle consacrera 16 mois à ce film. Sans synopsis, détestant au départ son personnage- une femme dans le HongKong des années 60 à la garde robe et au maquillage sophistiquée, loin d’elle et de son caractère, elle est désorientée au point même d’hésiter à tout laisser tomber. Elle se fâche presque avec Wong Kar-wai. Celui-ci se moquant des planning, retourne entièrement son film, la rappellant parfois pour un semaine parfois un mois. Mais le résultat est à la hauteur de ce tournage homérique. Elle est de nouveau divine, dégageant une sensualité, un érotisme diffus unique. Cependant sa carrière n’est peut-être pas encore à son apogée. Elle sera prochainement une jeune mère pour le mythique réalisateur taiwanais Hou-Hsiao-hsien et surtout pourrait être dirigé par Steven Spielberg dans Memoirs of a Geisha.
Maggie Cheung en Geisha : un rêve de cinéphile.

Yannick 

 
  
Nom complet : Maggie Cheung Man-Yuk
Né le 20 septembre 1964 à Hong Kong
Signe astrologique : vierge
Immigre avec ses parents en Angleterre
Première « Dauphine » à l’élection de Miss Hong Kong en 1983
Débute comme Mannequine dans des spots publicitaires
Membre du Jury du Festival de Berlin en 1997
Mariée au cinéaste français Olivier Assayas (Les Destinées Sentimentales) depuis le 26 décembre 1998

Principales récompenses :

Festival de Cannes
2004 : Prix d'interprétation féminine
pour Clean d'Olivier Assayas

Berlin International Film Festival
1992 : Ours d’argent de la meilleure actrice
pour Center Stage de Stanley Kwan

Golden Horse Film festival
1997 : meilleure actrice pour Tianmimi de Peter Chan
1990 : meilleure actrice dans un second rôle pour Gungun hongchen de Yim Ho
1989 : meilleure actrice pour Ren zai Niu Yue de Stanley Kwan

Hong Kong Film Awards
1998 : meilleure actrice pour Song jia huang chao de Mabel Cheung
1997 : meilleure actrice pour Tianmimi de Peter Chan
1993 : meilleure actrice pour Yuen ling yuk (Center Stage) de Stanley Kwan
1990 : meilleure actrice pour Bu tuo wa de ren de Anthony Chan
1985 : nominée pour la meilleure révélation féminine pour Yuen fan de Taylor Wong
 

  

«Je crois que la célébrité a un prix. Il peut être exorbitant comme pour Ruan Lingyu. Pour moi, ce prix a été au bout du compte raisonnable. Parce qu'il s'est produit quelque chose d'extraordinaire dans ma vie: j'ai eu la possibilité de tout recommencer. »
Libération 1er décembre 1999

« On en est au stade de la compréhension et du pardon. Je lui en ai beaucoup voulu mais à l’arrivée, j’ai choisi de lui pardonner et de le supporter jusqu’à la fin »
Les Inrockuptibles n°244 sur le travail avec Wong Kar-wai

« J’ai une confiance en lui que je n’aurai jamais avec un autre metteur en scène, pas même mon mari »
Première Octobre 2000

 
   (C) Ecran Noir 1996-2004