Halloween logo
ECRAN NOIR
La grande virée de l'
HALLOWEEN

Le Choix des Internautes

Roman Polanski
Le Bal des Vampires (1967)
Dracula version opéra-gothique. Tout y passe: homosexualité, inceste, ail, chauve-souris...
Le chef d'oeuvre est depuis 1 mois en comédie musicale à Vienne.

Science Fiction
Blade Runner & Dune
Deux tops des années 80. Ridley Scott et David Lynch . Deux flops devenus cultes.
Blade Runner est une introduction au monde cyber. Dune est une vraie reflexion politique et religieuse (quasi mystique).

"J'ai rêvé de milliers de tortures sexuelles pour vous..." (Peter de Vries à Jessica, Dune)

Ghost in the Shell
de Mamoru Oshii (1995)
L'héritier cartoon de Blade Runner. Plongeon dans le cyberworld. La création des hommes y est technologique.
Une héroïne Nikita-titane. Virus informatique, questions existentielles...et mémoires transplantées. La Totale!

Le Sexe et le Sang
Bram Stocker's Dracula & Les Sorcières d'Eastwick
Dans les deux de belles actrices (Pfeiffer, Sarandon, Bellucci, Winona) et un démon (Nicholson, Oldman).
Effets spéciaux et frayeurs fantasmagoriques. Foudre et voix d'outre-tombes. Ils sont tombés dans la potion quand ils étaient petits.

Hitchcock
Le Maître
Plusieurs films à conseiller, tous des chefs d'oeuvre: Psychose (la musique!), Les Oiseaux (mieux que des dinosaures), Vertigo (hallucinant), Mais qui a tué Harry? (pour rire jaune) et Le crime était presque parfait (suspens).
Et au besoin tous les autres ET sa série TV qui regorge de petits bijoux d'horreur.

"Je dois avoir une de ces têtes qu'on ne croit jamais..." (Norman Bates, Psycho)

Tim Burton
affiche TNBCM Le poète du cinéma américain navigue entre son univers fantasque et bizarroïde (Beettlejuice) et la farce façon péplum (Batman).
Dans tous les cas, il y a une littérature en images (le somptueux et fabuleux Edward aux mains díargent) et des personnages dignes de cartoon (Pee Wee, Batman, Mars attacks!...).
Bref Burton est un produit de la pop culture américaine. Une culture sombre, souterraine, labyrinthique, mystique...symphonisée par Elfman. Gothique.
L'oeuvre de Burton s'acclimate tout à fait à l'Halloween. L'auteur revisite nos visions et déforme nos miroirs. Il critique avec cynisme les hypocrites, les moralistes, les puissants, les "pensée-unique". Il n'hésite pas à faire de l'anti-patriotisme. C'est d'ailleurs pour ça que ses héros ont des airs de chauve-souris, de mort-vivant ou de cinéaste raté. Il est la face cachée d'un George Lucas.
Tim Burton, c'est le cauchemar de tout utopiste. Là où le mal peut être le bien.
Bienvenüe dans son manoir...

The Nightmare Before Christmas

Arsenic et Vieilles dentelles (1944)
L'Halloween version Capra. Quand les gens normaux ont quelque chose d'exceptionnel.

arsenic et vieilles dentelles La famille Brewster (deux tantes, trois neveux) pourrait être banale.
Seulement voilà...Il faut savoir que Jonathan Brewster est un dangereux criminel flanqué d'un mystérieux docteur. Il faut aussi savoir que Teddy Brewster se prend pour le Président Roosevelt. Quant à Mortimer Brewster, accompagné de sa charmante fiancée, il est heureusement parfaitement équilibré. Mais il va devoir faire appel à tout son sang-froid quand il découvre que ses « chères tantes » sont en fait deux empoisonneuses qui se sont donné pour mission de soulager les vieux messieurs des affres d'une vieillesse pénible. Mortimer (le grand Cary) épouse une fille de pasteur alors qu'il écrit des ouvrages anti-mariages.
Une comédie excentrique pour rire: les situations sont cocasses, les personnages hilarants, et le film immoral, irrespectueux, délicieux (mais empoisonné comme un bonbon).
Tout se passe le jour hallucinant de l'Halloween. Tout est absurde et morbide. Jusqu'au final.

Zoom: Cary Grant est assis à un moment sur une tombe dans le jardin de sa tante. Derrière lui, une tombe indique le nom d'Archie Leach, le vrai nom de la star.

A Voir en salles (1997)

Amérique du Nord
I know what you did last summer
Pseudo "scream" spécialement sorti pour le week end de l'Halloween. Idéal pour apprendre à embrasser un fille...
Devil's advocate
The Firm revisité par le mythe de Faust. Et le diable revisité par Pacino. Pour les fesses de Keanu (la séquence la plus effrayante de l'année).
Gattaca
De le science-fiction à base de gênes (mais y a du plaisir). Un duo d'acteurs très beaux. Et un message encore plus beau...
Doberman
Le film terrifiant de votre veillée des morts. Le plus gros carnage après la 15 par temps de neige. Et un final digne de Carmageddon.

France
Scream
Toujours à l'affiche ce film culte et hit qui fait référence à l'exorciste et autres chefs d'oeuvre du genre. Idéal pour en parler avec des copains en attendant la suite.
Live flesh (en chair et en os)
Le nouvel Almodovar. Un bijou question polar. Du sang, du sexe, et surtout du bon cinéma. Après un conseil: voyez Matador!
Twin Peaks (V.O.)
C'est sur Série Club et c'est en v.o. Bizarre? vous avez dit bizarre? Certes mais du grand Lynch. Donc forcément cauchemardesque.

Les Films qui en parlent...

Il y a peu de films qui traitent de l'Halloween, comparativement à Noël ou au 4 juillet. Il s'agit d'une fête purement nord-américaine et qui commence tout juste à s'imposer en dehors des pays anglophones. Et finalement il y a peu de films d'horreur qui ont pris ce prétexte pour effrayer les gens. Mieux vaut en rire apparemment!

    Broom-Stick Bunny (1956)
    Un Bugs Bunny (my hero) réalisé par Chuck Jones. L'anti Blanche Neige. Hazel veut être la plus laide des sorcières. Mais Bugs Bunny déguisé en sorcière fait du porte à porte pour avoir des carottes.

    Hocus Pocus (1949)
    Un trio de comiques (les 3 stooges) dans ce court-métrage noir et blanc. Une histoire étrange où une amie qui arnaque l'assurance se fait hypnotisée. Une transe qui coute chère. Mais la morale n'a pas de prix.

    Trick or Treat (1952)
    Ce coup-ci c'est Donald Duck qui s'y colle. Un petit dessin animé. Mais qui prouve bien qu'il s'agit d'une fête pour les enfants!!!!

    Halloween (1978)
    Tout est dans le titre. Vraiment effrayant. Le premier est culte: Carpenter, Donald Pleasance, Jamie Lee Curtis. Un serial killer vraiment pas politiquement correct.

    Ernest Scared Stupid (1991)
    Le film est oublié. Mais cette comédie inspirée d'une pub, comprend l'inimitable Eartha Kitt dans son casting. Horreur! Ernest est un idiot qui veut sauver le monde après avoir libéré le diable. Farce Vaudou.

    Hocus Pocus (1993)
    Bette Midler est l'une des 3 sorcières (qui níhabitent pas à Eastwick) brulées à Salem il ya 3 siècles. Elles profitent de l'Halloween pour revenir sur terre, avec Super-Balais Express, afin de devenir éternelles.

Sommaire Halloween / Les films / Nightmare before X-Mas / Carmageddon

Web Départ - Hors Champ - La Toile du Québec - Voir - Cybersciences - Memento - Netmusik

Un souvenir d'Halloween à nous faire peur?


(C) Ecran Noir 1996-1999