Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22






FFGLP : Site Officiel

Du 14 au 23 octobre 2005 Forum des Images

Ecran Rose



Oublier Cheyenne ***
de Valérie Minetto, France, 2005
avec Aurélia Petit (Sonia), Mila Dekker (Cheyenne), Malik Zidi (Pierre) et Guilaine Londez (Béatrice)
Ouverture du FFGLP 2005, vendredi 14 octobre 2005, 20h30, en présence de la réalisatrice et de l'équipe
"Tu veux être comme tout le monde, mais 'tout le monde', ça n'a jamais existé"… Deux femmes. Un amour brisé par la précarité. Variations sur l'épanouissement et l'ouverture aux autres. Intimes fractures, désarticulations sociales, sentiments et marginalité, réflexions sur le militantisme. Valérie Minetto signe un manifeste résolument contemporain, empreint de couleurs sartriennes et expérimentales.

Ma saison super 8 ***
d'Alessandro Avellis, France, 2005
Avec Axel Philippon, Célia Pilastre, Roman Girelli, …
Paris. 1968-1972. "Ne pas se présenter en victime mais agir". Ils sont jeunes, beaux, homos et croient au marxisme. Elles veulent s'affranchir et militent pour le droit à disposer de leur propre corps, qu'elles soient hétéro ou lesbiennes. C'est ensemble que commencera leur combat contre les codes normatifs. Légèreté des seventies, coups de gueule, mutations politiques, vie communautaire, féminisme, berceaux idéologiques. Le tout face aux inexorables limites de l'époque… Retour aux sources.

Le bal des chattes sauvages **
Documentaire de Veronika Minder, Suisse, 2005
Plein feux sur l'ancien temps. Un bal de témoignages sur celles qui ont vécu le lesbianisme à des heures où celui-ci n'avait pas encore de nom. Découvertes d'amour, quêtes identitaires par excellence. Entretiens et photos souvenirs pour un étonnant carnet de voyages européens.

That Man Peter Berlin **
Documentaire de Jim Tushinski, Etats-unis, 2004
Cap sur les dessous (et dessus) de ceinture de l'emblématique Peter Berlin, légende du porno gay des seventies. Entretiens, révélations : l'acteur se fout à poil pour nous livrer son sentiment sur ses chaudes heures de gloire. Parole à John Waters et Armistead Maupin en prime. Un doc non exclusivement réservé aux photo-mateurs…



FESTIVAL DES FILMS GAYS ET LESBIENS DE PARIS 2005





De quoi faire rougir Ang Lee, couronné du Lion d'Or à la dernière Mostra avec son western gay Brokeback Mountain. Pour sa 11ème édition, le Festival de Films Gays et Lesbiens de Paris s'offre une programmation assurément hétéroclite. Tous les genres seront naturellement représentés. Homo-émos chaudes, très chaudes ou verticalement froides : au choix, selon vos envies. Le FFGLP 2005 promet d'être sulfureux. Ouverture avec Oublier Cheyenne, premier long métrage de Valérie Minetto. "Une fable contemporaine sur la nouvelle précarité, le besoin de changer les choses". Un film "dérangeant" nous assure-t-on. Clôture avec un film surprise. A suivre…

O Fantasmes
Désirs, errances, marginalité, retour aux sources, maux et cauchemars éveillés.
Cilian Murphy, Liam Neeson, Stephen Rea, Brendan Gleeson, Ian Hart et Bryan Ferry s'illustreront dans Breakfast on Pluto, le dernier film de Neil Jordan. Un ano sin amor (Teddy Award de la Meilleure fiction, Berlin 2005) fera plus que jamais rimer séropositivité et quête d'amour, composant sur le sadomasochisme. Lumières sur la prostitution (Ronda Noctura, Sugar), le Paris nocturne, son lot de désirs et vices (J'ai rêvé sur l'eau), la mort et la descente aux enfers (Odete, quinzaine des réalisateurs Cannes 2005).

O Comédies
Moeurs en familles avec Reinas, bien sur, l'incontournable de Manuel Gomez Pereira. L'Espagne a été folle de cette comédie sur le mariage gay. On y retrouvera les chicas d'Almodovar, Marisa Paredes, Carmen Maura et Veronica Forque. Les femmes vont droit au but. Suite avec deux parodies, une inspirée de la série culte "Lesbiennes versus Dykes", The D Word et une autre "Harigata : Tha Alien Dildo…, un porno lesbien kitch revisité vintage.

Sex (de)Blocs
Fucking Differents! : on varie sur un même thème, l'amour et la sexualité lesbienne vu par 15 réalisatrices et réalisateurs berlinois. Contraintes imposées au départ : no limit, ni dans le fond, ni dans la forme. Jim Tushinski quant à lui levera le voile sur mythe Peter Berlin avec son That Man : Peter Berlin. Focus sur cet ex photographe mais surtout mannequin bien membré et réalisateur de porno (dont That Boy).Sexe et dommages collatéraux à L.A…. Les Français ne feront pas moins hot avec La culture hétéro, vous savez où je me la mets. Un lit, une fille, deux mecs…

Pink Blocs
Page Histoire contre l'intolérance, notamment en terres communistes. Pour la visibilité des minorités sexuelles. Des Panthères Roses à Cracovie à Etre content à Prague en passant par Panthers Vs Harper, le FFGLP 2005 revisite ces documentaires se faisant écho de manifestions qui ont mal tourné. L'homo en doc contre la répression idéologique.

"Make love your occupation !"
Rencontre internationale pour la paix, la tolérance et le respect, la World Pride devait se tenir à Jérusalem en août 2005. Elle est reportée à 2006. Pour l'occasion, le FFGLP 2005 consacre une part de sa programmation au cinéma irsaëlien et palestinien avec "Israël-Palestine, Territoires d'Amour". Queerfopeace : appunti dai confini, A different war et Garden permettront d'explorer les actions du réseau international Querforpeace ou, plus largement, la place des gays et lesbiennes dans ces territoires. Un programmation complétée par un hommage à l'école de cinéma Sam Spiegel de Jerusalen avec projection d'un corpus de courts métrages réalisés par ses étudiants (Whatever it takes, Opération YY, Yellow Pumpers, My Uncle Mario).

L'autre époque
Retour dans les années 60 et 70, fresques générationnelles. Une fiction, Ma saison super 8, un documentaire, Le bal des chattes sauvages et toute la programmation LHOOQ, consacrée à sexualité dans le contexte effervescent de l'époque. Quatre séances (fictions, documentaires, films expérimentaux et performances), une réflexion radicale sur le sexe, des années 60 à nos jours, centrées sur des réalisatrices-symbole de la sexualité affranchie de codes normatifs : séance "Retour vers le Passé - Back in the Days" (c.m. : Classic Lesbian Films:Dyketactics, Mann & Frau & Animal, Kate Millet parle de la prostitution…, Fuses), séance "Dayna Mc Leod, Pleasure Zone" (Master Liberation, How to fake an Orgasm, Watching Lesbian Porn, Pleasure Zone, Womyn's Studies:Lessons in Porn), séance "Maria Beatty, Extatique et Choc" (Ecstasy in Berlin, Metallic Attraction) et, enfin, la séance "Mon fils ma bataille, Les 20 ans de Fatale Média" (Clips, Private Pleasures, Shadows, Suburban Dykes), organisée à l'occasion du 20è anniversaire de Fatal Media, la plus grande société de production de porno lesbien de la planète. Le FFGLP 2005 programme dans cette sélection quelques-uns de ses premiers films.

Libres Courts
Pour ce qui est du court-métrage, côté boys, on aura de l'onirisme, de la poésie, de la tendresse (Last Full Show, Boy), de la fantaisie exotique (Sissy Boy Slap Party), du burlesque (Les couilles de mon chat) sans oublier l'incontournable coming out (Mes parents). Chez les filles, on parlera poésie, rencontre avec Hoi Maya et A Lovers Discours : fragments ; une variation sur les "Fragments d'un discours amoureux" de Roland Barthes, composant sur le corps ; thème que l'on retrouve dans Tatoo Girl. Rêverie de femmes ironisera sur l'enfer domestique. Who's the Top s'aventurera au chapitre de la fantaisie érotique avec des danseurs et danseuses de Broadway.

Anges vampirisés
Cap sur les films de vampires ! Parce que le genre passe outre tous les cinémas, des grands classiques à la série B, du film d'auteur au porno, le FFGLP 2005 revisitera ces créatures aux dents longues avec son programme "Dracula & Moi - Homosexualité et vampirisme au cinéma". On découvrira Delphine Seyrig en comtesse Dracula lesbienne (Les lèvres rouges), un vampire au post-communisme (Le vampire de Budapest) et Vampyros Lesbos de Jess Franco, légende du cinéma fantastique (170 films) qui a évolué dans la séries B et le cinéma d'épouvante mais aussi l'érotique et le porno. La sélection présentera également The Brotherhood 1 de David de Coteau, spécialiste de films d'horreur série Z pour ados ; des films à tendance gay, spécialisés dans les sciences occultes.

mais aussi…
New York par Nelson Sullivan compilé : le NY des années 80, ses lieux mythiques du Chealsea Hotel au Club Pyramid, ses futurs stars telles que Ru Paul et Larry Tee dans Nelson Sullivan : 80’s New York way of life ! ; un hommage à Philips Lovercraft via le documentaire Le cas Philips Lovercraft, entre autres films et évènements… Une parodie du festival de Cannes avec le Festival des Clones et son lâcher de créatures, les sélections "Trans/Genres" (Gender Play, Transparent, Phineas Slipped, Trannyfags…), "Un autre cinéma" (festival Transpédégouines'n'Roll), et "Patrimoine", avec Les rêves homos de James Bidgood, documentaire sur le cinéma homo-érotico-onirique de Pink Narcissus.
Sans oublier la Pink Party avec la projection en version restaurée de Race d'Ep, film culte de Lionel Soukaz et Guy Hocquenghem ainsi que la séance 10 X + Gay, reprenant les Nuits Gays de Canal+ dont certains inédits.

Ca se passe au Forum des Images, du 14 au 23 octobre 2005… A vos agendas !



Sabrina