Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22






Soirée Hommage à Jean Cocteau.
Renseignements / réservations : 04 90 54 34 39.




HOMMAGE À COCTEAU




Samedi 21 septembre à 20h30
à la Cathédrale d'Images - Les Baux de Provence (13)

Une soirée avec le Poète des Images
Les Baux de Provence et Ciné d'Hier présentent le samedi 21 septembre, dans le cadre des Journées du Patrimoine, un hommage à Jean Cocteau à la Cathédrale d'Images. La soirée se composera de la projection de La villa Santo-Sospir et de son célèbre film Le Testament d'Orphée (1961).

Dans La villa Santo-Sospir (1952), Jean Cocteau, l'artiste touche à tout et mondain prend comme sujet la décoration de la villa de Madame Weisweiller à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Côte d'Azur). En 36 minutes, ce court métrage de Cocteau retrace les parcours de la décoration de cette villa "trop blanche, trop vitrée" selon lui. Dans un extrait de Point de vues et Images du monde, éternel magazine people, on apprend que "Jean Cocteau a décoré la villa Santo-Sospir, à la pointe du Cap-Ferrat, de tapisseries, de compositions aux teintes subtiles. C'est là qu'il dessine les figures qui ornent ses poteries". Après ce tte diffusion de ce quasi inédit, la soirée se poursuivra avec la projection de Le Testament d'Orphée (dont le sous-titre est : "Ne me demandez pas pourquoi" !).

Le Testament d'Orphée sera le dernier des 5 longs métrages réalisés par Jean Cocteau. A 70 ans, il veut faire une très grande oeuvre, digne de ses succès précédents. Le film ne séudira que 150 000 spectateurs à sa sortie. Il réunit ses acteurs fétiches : le complice Jean Marais, la grande Maria Casarès, Edouard Dermit, feu François Perier,... et quelques amis dont le légendaire Pablo Picasso, la mythique Brigitte Bardot et son découvreur Roger Vadim, l'auteur Françoise Sagan qui jouent ici leur propre rôle.

"Une image de moi, en ombre chinoise projetée sur un mur, voilà ce qu'est mon dernier film" disait Cocteau à propos de l'une de ses oeuvres les plus habitées par ce "réalisme de l'irréel".

Le beau aux Beaux
Une soirée unique dans un cadre exceptionnel - la Cathédrale d'Images - pour redécouvrir une partie de riche oeuvre cinématographique léguée par Jean Cocteau. Cet héritage ne se limite pas au sublime La Belle et la Bête... L'événement prolonge les manifestations créées par Ciné d'Hier, notamment la projection à Ascain du Triporteur, comédie populaore du début des années 60. Si Darry Cowl est devenu le roi du DVD, Cocteau a le droit des honneurs plus "nobles". Dès le 2 octobre, une rétrospective de 11 films lui sera consacrée à Paris.