Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22










Beaubourg célèbre cet automne le cinéma britannique





Dès le 4 octobre 2000, le Centre Pompidou va offrir une rétrospective assezcomplète du cinéma british. Typiquement british.
Un cinéma très singulier puisqu'il a inventé des genres qui lui sontpropres : la comédie à l'anglaise, mélange détonnant de social et d'humourpincé, le film d'horreur style Hammer, le cartoon en pâte à modeler, lefilm réalistico-social-dépressif qui croise le docu et le free cinéma... autotal 275 000 films remplissent le British Films Institute.
Le 7ème Art britannique, après s'être exporté, a longtemps flirté avec Hollywood : de David Lean à Alfred Hitchcock, de Cary Grant à James Bond,de Laurence Olivier à Kenneth Branagh, de Hugh Grant à Ewan McGregor... Les Oscars furent multiples, au bénéfice de la langue, pour un cinéma qui atoujours su se renouveller soit dans l'écriture, soit dans le stylecinématographique. Malgré les années noires de l'ère Thatcher quidétruirent les aides au financement, une nouvelle génération d'artistes punaître au début des années 90 : acteurs, réalisateurs, scénaristes,réalisateurs, producteurs... Le grand écart entre Guy Ritchie et Ken Loach,entre Danny Boyle et Michael Winterbottom est devenu la marque même de cecinéma riche et varié. Dinard, Cherbourg lui consacrent des Festivals.Cannes, Toronto ne cessent de sélectionner ses films. Frears vient d'êtrehonoré à Toronto et a été Président du jury à san Sebastian. Après le mégahit mondial 4 mariages et un enterrement et la Palme d'Or de Mike Leigh (Secrets et Mensonges), le cinéma british n'en finit plus de nous exporterdes films brillants, populaires et originaux. The Full Monty en est le meilleur exemple récent.

Un hommage à la dynastie Redgrave.

Tout le mois d'Octobre sera notamment consacré à la famille Redgrave. Sir Michael Redgrave apparu dans Une femme disparaît d'Hitchcock en 38. Sesfilles, Vanessa, Lynn et Corin, sont toutes les trois comédiennes. Mariéeau cinéaste Tony Richardson, la star Vanessa Redgrave (Blow Up) sera mêmel'un des symboles du nouveau cinéma britannique dans les années 60 et 70.On l'a vue récemment dans Mission Impossible en féline vilaine et joueuse. Ses deux filles, Natasha et Joely sont aussi actrices. A travers cettefiliation, c'est 70 ans de cinéma britannique que nous contemplons... Les Redgrave seront présents lors de l'ouverture de cet événement typiquement Beaubourg. Le Centre Pompidou programmera aussi un cycle de documentaires et defictions, jusqu'à mars 2001, qoit environ 200 oeuvres sous titrées autotal. Des "Films sur l'Art" aux oeuvres de Peter Greenaway, les ArtsPlastiques seront mis en avant grâce au 7ème art ... Une autre thématiquepassionnante sera consacrée au Fantastique et à l'Imaginaire. Le coup dechapeau(melon) sera attribué à Michael Powell, dont "le réalismepsychologique et l'artifice formel" nous ont hanté dans les années 40 et 50.En plus des Redgrave, de l'Art et de Michael Powell, d'autres thèmes serontabordés au cours de ce festival: - Shakespeare & Cie - Littérature et cinéma - Influences internationales sur le cinéma britannique - La France dans les films britanniques - Londres: Des années 60 à la dernière décennie - Un hommage aux films d'horreur de Hammer - Un hommage à Emeric Pressburger