Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22






Ecran ROSE
site internet du festival





LIBERTE EGALITE CINE!





10 ans. C'est un tournant. Le Festival de Films Gays & Lesbiens de Paris souffle ses dix bougies en ce frisquet mois de novembre. Ca va nous réchauffer un peu. Le programme est alléchant. L'année où Pink TV s'allume et où Six Feet Under s'éteint, loin du caricaturale t honteux programme TV Queer de TF1 et des ratages de People et Pédale dure en salles, le festival s'affirme comme un rendez-vous public incontournable, un repère artistique qui ne laisse pas indifférent et une rencontre cinématographique passionnante.

Ouvrons le livre... Ce sera la très sulfureuse Asia Argento et son Livre de Jérémie qui feront l'ouverture. Belle descente aux enfers où "on nage en plein cauchemar. La réalisatrice parvient plutôt à nous ébranler avec cette peinture d’une certaine réalité miséreuse. L’anarchie destructrice dans toute sa splendeur. Et l’engrenage aussi. " (in Ecran Noir, Cannes 2004).
La clôture sera toute aussi américaine et starisée avec le réputé très bien monté Colin Farrell (futur Alexandre bisexuel de Oliver Stone) , Robin Wright Penn et Sissy Spacek dans La Maison du bout du monde. L'auteur Michael Cunningham (The Hours) a écrit une histoire de triangle amoureux (deux hommes une femme, combien de possibilités?). Le film, un peu déséquilibré, repose sur le jeu touchant des comédiens.

Les anges ont un sexe...
Entre les deux, une orgie de cinéma en tous genres et quelques avant-premières.
Angels in America est l'oeuvre théâtrale de Tony Kushner, transposée pour la télé. Réalisé par Mike Nichols (Le lauréat, Working Girl, le prochain Closer), ce longé périple sous format vidéo réunit Al Pacino, Emma Thompson (en ange!) et Meryl Streep! "Un regard singulier, avec un certain recul sur les années 80, avec de nombreuses allusions à Cocteau" résume PETSSSsss (qui l'a vu pour Ecran Noir). Un zeste kitsch, "ça traite de la politique, des républicains pourris et pédé. De l'infidélité homo. Du conservatisme religieux (juif, chrétien, mormon...) et de l'incompatibilité avec l'homosexualité." L'ensemble est assez manichéen et sombre.
Notons aussi un polar, L'ennemi naturel (avec un beau duo Jalil Lespert et Aurélien Lecoing), le baroque Parfum d'absinthe (peu palpitant côté libido malgré la présence de la star de Good Bye Lenine, Daniel Brühl), le lucide Anonymous (du cinéaste de Frisk, Todd Verow), l'israëlien Round trip (avec une jolie histoire entre une mère juive et une immigrée du Ghana).

Mangue, poisson rouge et framboise...
Mais on pourra aussi sourire avec l'irlandais Goldfish Memory qui prouve "qu'il est juste impossible de vivre sans amour que l’on soit lesbienne, gai, hétéro ou entre les deux !" Ou encore Mango Kiss, comédie lesbienne débarquée de San Francisco.
Côté mâles, soyez curieux avec Juste un peu de réconfort, un moyen métrage sur les sentiments adolescents ou le dernier RuRu Paul dans le très bien nommé But I'm a Cheerleader, inédit vieux de 5 ans. Autre inédit : le nouveau Bruce LaBruce (souvenez-vous le très trash Hustler White). The Raspberry Reich où pour une fois le kidnapping n'est pas à visée altermondialiste ou anticapitaliste puisqu'il s'agit de lancer une intifada homosexuelle, et vaincre l'hétérorisme! Rien que ça.
Enfin, Garçon Stupide, que nous avons vu à Locarno, magnifique portrait d'un jeune gay inculte et suisse. Lionel Baier montre avec une caméra subjective la réalité des plans cul et les nouvelles formes de drague, mais aussi le vide qui habite une génération consumériste jusque dans le sexe.

20 ans, 15 ans, 1 mois...
Le FFGLP propose aussi des documentaires, des courts métrages, un débat sur le mariage gay, trois films pornos (deux "mec", un "fille", trois X!), bref des images pour tous les goûts.
Le festival fera aussi un gros plan sur l'acteur et l'auteur Jean-Christophe Bouvet, fidèle de Vecchiali, mais second-rôle remarqué chez Ruiz et Zidi, Besson et Pialat, Godard et Taxi 2! Belle carte blanche primant la diversité et la curiosité. On fêtera aussi les 15 ans d'Act Up, avec, notamment, les vidéos de David Wojnarowicz. L'invitation de l'un des fondateurs du festival de court-métrage de Clermont Ferrand, Roger Gonin, sera l'occasion de revoir les meilleurs courts gays et lesbiens montrés à Clermont. Et Canal + qui a pris 20 ans cette année offre une Nuit gay des Lesbiennes. La veille ce sera Pink tv, un mois tout juste, qui sera diffusée en salle! Un bon teaser pour s'abonner...
Moins superficiel, l'hommage au regretté Edgard Ouedraogo, avec trois films sud-africains sur l'homosexualité.
Et pour le plaisir, ne manquez pas les 75 minutes de vidéos clips de Derek Jarman, des Smiths à Suede en passant par les Pet Shop Boys (grande époque).

Happy Birthday, Happy Together
Pourtant le vrai cadeau d'anniversaire est ailleurs. "Des films qui ont fait date, des films cultes, des films que l’on a envie de découvrir ou redécouvrir. Des réalisateurs et des réalisatrices participent à cet anniversaire en venant présenter au public les films qui leur sont chers."
Et là on embarque tout de suite : Fassbinder (par Breillat), Ed Wood (par Lange), Haynes (par Lifschitz), Seyrig (par Ducastel et Martineau) ... mais aussi des oeuvres moins connues comme F est un salaud, Born in flames, Dr Jekyll et Sister Hyde, le culte Go Fish, Virgin Machine.
Sans oublier notre chouchou : Wong Kar-Wai avec Happy Together, présenté par le beau bi Christophe Honoré.
Et tout cela au Forum des Images, dans le ventre de Paris, pendant 10 jours.
Happy Birthday!



vincy