Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22






En 2005, 6 scénarios ont été primés.
- Journal IV, de Mathieu Gérault. Produit avec difficulté, ce petit film ambitieux et rigoureux étale son tournage sur une année, jusq'au printemps.
- La Moustache, d'Emmanuel Carrère, En fin de montage, cette comédie avec Lindon et Devos est sans doute le plus "classique" des projets de l'année.
- Je viendrai seul, de Mia Hansen-Löve. Journaliste aux Cahiers, la réalisatrice a donc pour patron Jean-Michel Frodon, ami du producteur Humbert Balsan, déjà producteur de Y aura-t-il de la Neige pour Noël?
- Les fragments d'Antonin, de Gabriel Le Bomin. Le film sur les effets de la guerre 14-18, réunira cet été Sylvie Testud, Grégori Derangère, Bernard Giraudeau, François Berléand.
- Les yeux bandés, de Thomas Lilti. Même producteur que Brodeuses, le film vient juste d'être achevé.
Enfin un prix spécial a été remis à Persepolis. C'est la première fois qu'un dessin animé (qui plus est en noir et blanc) reçoit cette aide, alors que de nombreux documentaires en avaient récolté les fruits jusqu'à présent. Adapté de la BD de Marjane Satrapi (les 4 volumes feront un seul film), l'auteur a reçu le Grand Prix du festival d'Angoulême il y a quelques jours.



GAN-SESSION





Créée en 1987, la Fondation Gan, à l'occasion du 40ème anniversaire, est devenu l'un des plus importants mécènes du cinéma français en soutenant plus de 90 longs métrages (80 producteurs) vus par 24 millions de spectateurs. Grâce à cette Fondation, parmi les 2000 scénarios reçus, nous avons découvert des cinéastes aussi divers que comme Jean-Pierre Limosin, Idrissa Ouedraogo, Gabriel Aghion, François Dupeyron, Jeanne Labrune, Catherine Corsini, Liria Begeja, Gael Morel, Manuel Poirier, Jacques Nolot, Karim Didri, Jacques Maillot, Anne Villaceque, Christophe Honoré, ...
Et si ces noms ne vous disent rien, nous pouvons citer ces films, tous primés : Je suis le seigneur du château, Delicatessen, Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes, L'odeur de la Papaye verte, Les Nuits fauves, Microcosmos, Y aura-t-il de la Neige pour Noël, Himalaya, La Vie de Jésus, Les Caprices d'un fleuve, La vie rêvée des anges, Jeanne et le Garçon formidable, Kennedy et moi, Capitaines d'avril, Brodeuses... Tous césarisés ou primés ici et là. Ainsi le mécène est devenu un label rassurant quand un premier film est souvent compliqué à financer.

Beau palmarès même si, depuis quelques années, une étrange paradoxe se dessine. Aucun scénario primé depuis 1999 (Une hirondelle fait le printemps, Capitaines d'avril, Le peuple migrateur) n'a connu une carrière publique populaire ou reçu les éloges de la profession. Parallèlement, le délai entre l'écriture du scénario et la sortie en salle se réduit (hormis quelques projets maudits comme La malédiction du gitan de Philippe Découflé). Désormais il faut deux ans environ pour que le film existe.
La Fondation Gan ne se résume pas à sélectionner quelques films pour les aider à être produits dans de bonnes conditions. Elle préserve le patrimoine en aidant à la restauration (Jour de fête, Play Time, Les 400 coups, et en 2005, Mon Oncle). Partenaire de Retour de Flamme, elle contribue à soutenir des ciné concertes autour de vieux films comme Metropolis, Nosferatu, La Marseilllaise, La Passion de Jeanne d'Arc... L'an dernier, elle a inauguré un cycle, L'Eternel Féminin, mettant en vedette les cinq grandes dames du cinéma français (Darrieux, Deneuve, Girardot, Huppert, Moreau) à travers un classique de leur filmographie. Côté bambins, 45 000 spectateurs ont déjà profité de l'opération Un dimanche au cinéma, où les mineurs peuvent voir un film pour 2 euros (du Voyage de Chihiro à Kié la petite peste). La Fondation a aussi aidé des films de Bergman, Mankiewicz, Pasolini à sortir en salles en 2004. Des hommages (Fassbinder, Cassavetes, Bunuel) permettent de prolonger cette pédagogie cinéphilique. Enfin, elle soutient le Prix Un Certain Regard à Cannes et le Max Linder, cinéma unique à Paris.

Pour 2006, les commissions ont lieu le 13 avril, 13 juillet et 13 octobre.



vincy