Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22










INVITEZ VOUS à UNinvitéD





"Alors que Montesquieu se demandait : « comment peut-on être persan ? », aujourd’hui nous pouvons nous poser la question : « comment peut-on être tolérant ? ». Cette interrogation est la ligne rouge de notre programmation.
Une sélection de courts et longs-métrages canadiens, choisis parmi les « oubliés » du commerce cinématographique, s’accompagnera de débats et animations avec divers acteurs de la vie culturelle et associative. L’édition 2005 donnera la part belle au cinéma indépendant de tous les territoires (films inuits, amérindiens, et canadiens d’origine variées). Tous parlent d’(in)tolérance vis-à-vis d’autrui dans une société de plus en plus fragilisée. Lors des éditions précédentes du festival, une véritable densité culturelle originale s’est présentée à nous, que le festival a l’ambition de diffuser et d’encourager. UNinvitéD est un festival canadien ouvert à tous les pays (section internationale) : il conçoit l’échange cinématographique comme un moyen de promouvoir l’ouverture culturelle et une réelle réflexion sur ce thème sensible.
"

Comme Ecran Noir, UNinvitéD est un festival Canadien dans l'âme basé à Paris. En 1999, de jeune cinéastes canadiens ont crée l'événement pour compenser le manque d'intérêt des grands circuits (distribution, institution) les plaçant dans l'oubli.Deux ans plus tard, le Festival se dote d'une ligne éditoriale, que nous défendons par ailleurs dans d'autres festivals comme le FIFET, puisqu'il s’attache "à poser un regard critique en images sur la situation mondiale; l’(in)tolérance est le fil rouge de la programmation."

Alors que les nations se replient sur elles-mêmes, que les communautés se réfugient dans leurs codes et leurs cocons, il est urgent de soutenir un mouvement plus humaniste, prônant métissage (culturel entre autres) et ouverture (à l'autre). Fictions, documentaires, animation ou expérimenta : le cinéma indépendant, qu'ils viennent des Inuits ou des Amérindiens, du Québec ou d'ailleurs, seront diffusés, comme le FIFET, à l'Unesco du 8 au 10 juin.

Cette 3ème édition met en avant l'(in)tolérance, sujet devenu majeur dans le cinéma actuel. Ou de la difficulté de vivre avec ses racines ou enchaînés à ses barreaux. Le cinéma reste la meilleure façon de s'évader et de comprendre. Parmi les films notons An idea of Canada (quand le représentant de la Reine rencontre les Inuits), Littoral (dans la veine des films comme Tenja), Mon coeur est témoin (mosaïque de voix de femmes musulmanes à travers le monde), Kassablanca (histoire d'amour entre une musulmane et un voisin néo-fasciste)... La plupart des projections ont lieu en présence du réalisateur. De quoi alimenter le débat. Un proverbe chinois assène : "Les livres n' épuisent pas les paroles , les paroles n' épuisent pas les idées ."
Et dans ce monde chaotique et (in)tolérant, il en faut des idées, des paroles et des films, pour faire changer les mentalités. Alors invitez-vous à UNinvitéD!