Berlin 2016
18 films en compétition pour le jury de Meryl Streep. Le grand chelem des festivals est lancé pour la saison 2016, avec, au programme Denis Côté, Jeff Nichols, André Téchiné et Mia Hansen-Love.


- Oscars 2018

- Césars 2018

- Oscars 2017

- Césars 2017








 (c) Ecran Noir 96 - 22






26/10/05-01/11/05
partout en France
Journée mondiale du cinéma d'animation : 28/10/05
AFCA / Fête du cinéma d'animation : Site Officiel

Entretien avec Olivier Catherin, AFCA

- Ombres animées / L'ombre à la portée des enfants : Ecran Noir partenaire de la Cité des Sciences et de l'Industrie, découvrez l'événement et la programmation.
- Liens vers les films d'animation sur Ecran Noir
- Wallace et Gromit
- Les noces funèbres
- Kirikou
- La ferme des animaux en DVD




DESSINS A DESSEINS





Un bref rappel des faits
Les vacances de la Toussaint incite à programmer des sorties pour les enfants. Pourtant les films d'animation, ce n'est justement pas que pour les enfants. Il y en a pour petits et grands. A l'heure où le cartoon se démocratise au point de s'imposer en bourse (DreamWorks Animation) et dans les Box Office (même Wallace et Gromit ont été numéros 1!), alors que même les spécialistes de la pâte à modeler font appel au 3D, que les adeptes du "stop motion" s'appuie sur un logiciel d'Apple, bref quand tout est bousculé dans cet art autrefois artisanal, quel est l'état réel du cartoon au cinéma? Est-ce si mirobolant?
Car derrière l'égalité de l'accès aux salles, désormais acquise, il y a clairement une fragilité de la production, qui ne se risque à rien, sauf à se concentrer sur des héros (Wallace, Shrek) ou des auteurs très identifiés (Burton, Myazaki). Ainsi Kirikou est attendu comme le messie pour défier les deux Disney. Sans oublier tous ces bons films venus d'ailleurs (Danemark, Allemagne, Corée du sud...) qui ne parviennent pas à séduire malgré leur immense talent.
L'animation c'est un appel au rêve, à la poésie, à l'onirisme, une forme de narration particulière qui est l'une des rares à pouvoir, naïvement, humainement, résister aux déluges d'effets spéciaux glaçants et souvent violents. Quand on remarque le succès immense de la littérature pour enfants, il faudrait songer, peut-être à investir davantage dans ces mondes imaginaires...

Silence! On toon?
A de rares exceptions, la tendance ne s'est jamais inversée. Depuis les années 80, la production française du cinéma d'animation n'a cessé de se délocaliser. On visait à l'époque ces évidentes qualités artistiques qui foisonnaient en Asie. Cap sur la Chine, puis les Philippines : en France, le genre n'existait alors que sous une forme concrètement embryonnaire, imposant une extrême polyvalence des savoirs-faire. Difficile de suivre. Les lois de l'économie ont fait le reste. Aujourd'hui, en France on développe le concept, le scénario, les graphiques et le storyboards. Pour le reste, qu'il s'agisse de mises en synergies artistiques ou partage des risques et responsabilités, la production française va voir ailleurs. Multiplication des programmes de soutien (notamment le cosip du CNC), essor des centres de formation de prestiges : de nouvelles orientations ont pourtant vu le jour. Une prophétie des grenouilles, un Kirikou... La production française peut se prévaloir de quelques hits. Rares succès dont la mise en boite aura demandé une volonté de fer.
Afin de réaliser Azur et Asmar (sortie en 2006), Michel Ocelot aura du simultanément repasser par la case Kirikou avec la conception de son deuxième opus. L'exemple suffit à comprendre. Manque de reconnaissance des auteurs et cinéastes, volonté de diluer les responsabilités, interventionnisme des diffuseurs, particulièrement acéré en série Tv. LE paradoxe qui vient réaffirmer combien l'animation reste un secteur fragile malgré l'engouement du public.

Faits saillants du moment
- Hommage à Paul Driessen
"Pour éveiller les regards" à Aubervilliers. Hommages au créateur de dessins animés québéco-néerlandais qui oeuvre désormais à l'Office National du film de Montréal. Coup de crayon tremblotant et gags en courts métrages, dessins exposés, rencontre avec Paul Driessen qui dressera son autoportrait mais aussi découverte de l'artiste en documentaire. L'étrange univers ""où se mêlent avec bonheur réalité et imaginaire" via cinq programmes. Pour tous, dès l'âge de 5ans. Du 17 au 24 octobre 2005.
Invité d'honneur de cette 4ème édition de la Fête du cinéma d'animation, Paul Driessen participera à sept évènements nationaux.

- Les films du Nord, célébration
Pour souffler les dix bougies des Films du Nord, production entièrement consacrée à l'animation depuis 2001. Ouverture de la Nuit de l'Animation à Lille, Ciné Concert autour du Chahut et Best of 2005 à Tourcoing, expo à Roubaix... Les Films du Nord compilent le meilleur de leurs productions, reprise de leur Fables en délire à la clé, exposent leurs créations et recherches artistiques... La Fête en dessins, scènes et galeries animées. Du 21 au 30 octobre 2005.

- Mon premier festival (Paris)
Pour initier les petits de 3 à 12 ans. Semaine du goût du cinéma après la cantine. Avants-premières (Plume et l'île mystérieuse, Pompoko...) découvertes de jeunes talents, images d'ailleurs (cinéma letton), reprise des grands hits, ciné concerts (dès 2 ans)... Regards sur le monde, la nature, les animaux, les hommes et leurs destins. La récré animée se poursuivra à la fiction et au documentaire : séances classiques et grand succès pour éveiller à notre monde. L'incontournable première, du 26 octobre au 1er novembre 2005.

- L’Afrique s’aNîmes
Pour explorer les trésors d'Afrique. Entrée libre au Carré d'Art de Nîmes. Un parcours initiatique de trois jours qui s'ouvrira par un atelier de réalisation destiné aux 8-10 ans. Animations en papiers découpés et jeux optiques avant le grand voyage de la côte d'Ivoire, au Congo, en passant par le Mali, le Niger. Productions animées d'Afrique, regards occidentaux sur l'Afrique... Du 27 au 29 octobre.

Sud-Ouest / Nord-Ouest
Pour une Fête spéciale Méditerranée à Montpellier, itinérante dans le Gard, déferlante de créatures fantastiques à Bordeaux après une séance Camera Tortura à Toulouse où les enfants pourront s'initier aux trucages sur le thème de la torture. Drôle et étonnante ville rose! Jarnac et Chemillé partiront sur traces de Jules Verne, Nantes sera au burlesque d'hier et d'aujourd'hui. Halte à la célèbre EMCA d'Angoulême avec visite de l'école, ateliers et projections des films de fin d'études. Hommage au réalisateur japonais Mamoru Oshii à Rennes, atelier créations de toons à Concarneau. On s'active en fête!

Sud-Est / Nord-Est
Pour une Fête des grands noms. Séances hits et nouveautés : vingt salles du réseau Art et Essai "Cinéma du Sud" seront en effervescence. Marseille célèbrera nos jeunes talents de l'imagerie de synthèses venus de l'école Supinfocom de Valenciennes. Pas moins de quatre tours du monde animé à Bourg-en-Bresse en quatre jours de rétros thématiques, "De l’Australie au Japon", "De l’Asie au Pôle Nord", "Des Amériques à l’Afrique" avant '"Arrivée en Europe". Le rendez-vous des méconnus et incontournables du cinéma d'animation. Impossible de passer à côté d'Annecy qui offrira un Best of de son festival et explorera le monde de l'animation par une confrontation des genres, techniques et époques. Montbéliard fêtera Petrov, Miyazaki, Takahata et l'animation chinoise. Séance réflexion à Strasbourg où l'on s'interrogera sur la place des beaux-arts dans l'animation. Panorama "100 ans d’animation française" à Dunkerque, hommage à l'animation brésilienne à Gravelines, invasion de Shadoks à Lille... On revisite en fête!



vincy, sabrina