Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 22


  

Production : Caravan pictures, Northern Lights Entertainment, Roger Birnbaum productions, Touchstone pictures
Distribution : GBVI
Réalisation : Ivan Reitman
Scénario : Michael Browning
Montage : Sheldon Kahn, Wendy Greene Bricmont
Photo : Michael Chapman
Décors : Lauri Gaffin
Musique : Randy Edelman
Costumes : Gloria Gresham
Directeur artistique : Richard F. Mays
Durée : 101 mn
 

Harrison Ford : Quinn Harris
Anne Heche : Robin Monroe
David Schwimmer : Frank Martin
Jacqueline Obradors : Angelica
Temuera Morrison : Jager
Cliff Curtis : Kip
Danny Trejo : Pierce
 

 
 
6 days, 7 nights (Six days, Seven nights - Six jours, sept nuits - 6 jours, 7 nuits)


USA / 1998

26.08.98
 

Pas neuf. Deux êtres que tout oppose (surtout l'âge) et qui vont finir dans les bars l'un de l'autre....




On voit ça depuis 60 ans à Hollywood. Généralement, et 6 days 7 nights n'y échappe pas, la femme est civilisée mais inadaptée à l'environnement dans lequel on la plonge. Tandis que l'homme est vulgaire, alcoolique, cynique, mais surtout il est l'homme de la situation.
Une comédie romantique et d'action de ce genre a donc tout pour plaire. Flanqué par une superstar virile au sourire irrésistiblement coquin et une vedette montante et mignone, la recette semble infaillible.
Reste un goût de vieille recette où la naïveté des personnages, les décors kitschs, les effets spéciaux ratés et l'action prévisible vont peut être planter le film dans les bas-fonds du B.O. (75 millions de $ de recettes pour 70 millions de $ de budget!)
On s'attendra donc à un relatif insuccès pour ce film de Ivan Reitman. Sauf en vidéo, puisque le film s'annonce idéal pour un soir de semaine en hiver...à rêver des plages de Bora Bora.
 
vincy
 
 
 
 

haut