Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 22


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 26

 
Le Voyage d'Arlo (The Good Dinosaur)


USA / 2014

25.11.2015
 



JURASSIC WORLD KIDS





"Il faut parfois surmonter sa peur pour avancer dans la vie!"


Et si la disparition des dinosaures n'avait jamais eu lieu ? Et si nous partagions notre quotidien avec ces grosses bêtes ? De prime abord, le dernier film sorti des Studios Pixar donnait l'eau à la bouche avec son hypothèse loufoque, mais ô combien pensée pour les enfants.

Pourtant... à vouloir sortir un film deux fois par an (nouvelle trame des Studios de production), le studio a très nettement perdu de son originalité. On sent également les revirements de scénario (largement remanié après le "débarquement" du réalisateur Bob Peterson) et le manque d'inspiration général autour du film. Le Voyage d'Arlo s'avère ainsi une sorte de mix entre Dragons, Les Croods et L'âge de glace. Il n'y a donc guère de surprise pour ce nouveau Pixar.


Alors, même si nous avons la larme à l'œil (comme dans tous les Disney), même si cette fois l'histoire nous montre une dureté plutôt rare chez les maîtres du "happy ending", nous restons sur notre faim tant nous avons une légère impression de déjà-vu. A moins que ce soit le filon du dinosaure qui s'épuise à Hollywood?


Notons malgré tout que les personnages sont attachants et que le graphisme émerveille... De quoi attendrir les fans du genre et surtout plaire aux tout petits qui ne sont pas encore en mesure (et pour cause) d'être déçu par le manque d'originalité du studio. La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a que six mois à attendre pour espérer se consoler avec la prochaine production estampillée Pixar.
 
Cynthia

 
 
 
 

haut