Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 21


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 44

 
Girls Trip


USA / 2016

13.12.2017
 



LADIES IN FORMATION





"Vous n'avez jamais fait ça ? Tu prends un pamplemousse. Tu coupes les deux extrémités comme ça. Puis tu fais un trou au milieu comme ça. Comme un beau petit tunnel puis tu mets ça sur son pénis. Comme ceci. Tu dois serrer et tourner, puis sucer afin qu'il ait l'impression de se faire baiser et sucer en même temps."

Véritable carton aux Etats-Unis où elle a rapporté plus que Fifty Shades Darker, Kingsman 2 et Blade Runner 2049, la comédie Girls Trip débarque dans les salles françaises. L'occasion pour nous de rappeler à quel point les comédies à l'origine destinées à un public féminin sont belles et nécessaires.

Un very bad trip annoncé

Auteure à succès, Ryan Pierce invite ses trois meilleures amies de fac - Dina, Lisa et Sasha - qu'elle n'a pas revues depuis 5 ans, au festival Essence, organisé tous les ans à la Nouvelle-Orléans pour célébrer la diversité et la créativité afro-américaines. Le côté sauvage de chacune se réveille et la solidarité féminine est ressuscitée, le tout sous un flot d'alcool, de musique, de soirées, de grabuge et de flirts à en faire pâlir la ville de tous les vices.

Une chose est sûre, Girls Trip ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Dès les premières minutes, Regina Hall (Ryan) nous berce avec le récit de sa rencontre avec ses trois meilleures amies. Les années de fac, les liens tissés, les rêves croisés et les déceptions de groupe, tout y passe. Tout cela aboutissant sur leur éloignement et dès lors, le spectateur est impliqué. Parce que chacun d'entre nous a déjà connu des amitiés qui se sont achevées sans fin explicite, Girls Trip parle à tous.

Plus encore, le film de Malcolm D. Lee sert de guide à celles et ceux qui, désormais dans la vie active, n'ont plus autant de temps qu'auparavant pour voir leurs amis. Malheureusement, et comme c'était à prévoir, enfermer 4 personnages hauts en couleur le temps d'un week-end peut avoir des conséquences désastreuses. Car comme le rappelle Ryan, les amis, les vrais, sont les seuls avec qui ont ne peut pas porter de masque et prétendre. Voilà donc pourquoi Girls Trip plaît : si certaines péripéties et intrigues sont tirées par les cheveux, l'ensemble est crédible.

Une révélation

A commencer par l'alchimie entre ses quatre interprètes principales, toutes absolument remarquables. Star des Scary Movie, Regina Hall s'est fait un nom dans la communauté noire américaine grâce aux deux films Think Like A Man. Ici, elle joue l'ambitieuse Ryan, celle qui est promise à un avenir à la Oprah Winfrey mais est actuellement coincée avec un mari aux habitudes semblables à celles de Bill Clinton. Récompensée aux NAACP Image Awards et aux SAG Awards, Queen Latifah s'offre ici une pause comique, entre deux saisons du soap Star, la série dérivée d'Empire. Celle que l'on ne présente plus, Jada Pinkett Smith, continue quant à elle sa découverte de la comédie potache, après avoir fait des étincelles dans Magic Mike XXL et Bad Moms.

Enfin, impossible de passer outre la révélation de Girls Trip, la géniale Tiffany Haddish. Passée par les séries Phénomène Raven, New Girl, The Carmichael Show et le Saturday Night Live, l'interprète de Dina donne de sa personne pour que son personnage dépasse son statut d'amie trash. Et c'est réussi ! Le personnage est affreux, vulgaire, gênant, inabordable mais incroyablement fun et divertissant. A chacune de ses apparitions, l'actrice fait s'envoler le film qui atteint grâce à elle de véritables sommets. Ne serait-ce que pour sa présentation de la "technique du pamplemousse", on espère qu'elle raflera les prix de meilleure actrice dans un second rôle et de meilleure actrice dans une comédie aux Critics' Choice Movie Awards.

Classique mais audacieux

Si la réalisation de Malcolm D. Lee est tout simplement propre, ce n'est pas ce qui captive le spectateur. L'humour est certes extrêmement présent mais c'est avant tout les prises de risques des actrices qui impressionnent. Jada Pinkett Smith n'a pas peur de plonger dans le ridicule quand son personnage urine sur un tas de passants, Tiffany Haddish fait preuve d'un langage plus qu'imagé et excessif tandis que Queen Latifah arbore des tenues et des coupes de cheveux improbables mais anormalement flatteuses sur elle.

Plein de bons sentiments, Girls Trip mérite tout notre intérêt pour la manière dont il représente les femmes actives et en particulier les femmes noires. Dans la lignée des films Love & Basketball, La Couleur des sentiments, Les Figures de l'ombre et de l'album Lemonade de Beyoncé, Girls Trip rend hommage à toutes celles qui travaillent deux fois plus pour arriver deux fois moins loin et que l'on a toujours mises en dessous de leurs équivalents masculins.

Trash mais drôle, Girls Trip vaut le coup d'œil. Les caméos de Mariah Carey, P. Diddy, Ne-Yo, Common, Estelle et Ava DuVernay sont à la fois un gage de qualité et d'intérêt. Enfin, notez que si les comédies "noires" de Tyler Perry étaient souvent critiquées et moquées, cette comédie girly post-Black Lives Matter a su n'en garder que le meilleur. En attendant, on a hâte de voir la suite !
 
wyzman

 
 
 
 

haut