Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 21


TFM  

Production : Mandarin Films, M6 Films
Distribution : TFM Distribution
Réalisation : Rémi Bezançon
Scénario : Rémi Bezançon
Montage : Sophie Reine
Photo : Antoine Monod
Décors : Maamar El Cheik
Son : Eddy Laurent
Musique : Sinclair
Durée : 103 mn
 

Vincent Elbaz : Yann Kerbec
Marion Cotillard : Alice
Gilles Lellouche : Ludo
Elsa Kikoïne : Charlotte
Tom Novembre : le père de Yann
Didier Bezace : Castellot
Cécile Cassel : Clémence
 

Site officiel
 
 
Ma vie en l'air


France / 2005

07.09.05
 

Un premier long métrage très inspiré par le propre parcours de son réalisateur, Rémi Bezançon. Lui-même victime de phobie aérienne, il voulut explorer les conséquences que pourrait avoir ce type de frayeurs, côté cœur. Ex collectionneur de comics, il décida d'illustrer cette tendance, propre à sa génération, qui consiste à se nourrir invariablement de mésaventures à super-héros. Résultat des courses : Ma vie en l'air. Le ton est donné.





Proximité avec son personnage phare oblige, le jeune cinéaste est parti à la recherche d'un comédien susceptible de générer une relation directeur/acteur, selon ses propres termes, "fusionnelle", tant d'un point de vue artistique qu'humain. D'emblée il trouva son Yann Kerbec en Vincent Elbaz. "Je me suis immédiatement reconnu en lui, de même qu'il a du se reconnaître en moi, puisque j'ai découvert au montage qu'il s'était inspiré de mes propres mimiques pour incarner le personnage. J'ai trouvé ça touchant", nous confie le jeune cinéaste.

Marion Cotillard, quant à elle, fut pressentie dès l'écriture pour incarner le rôle d'Alice. "Je trouve qu'elle incarne parfaitement les femmes de ma génération, indépendante et déterminé, encore un peu rêveuse, mais terriblement lucide. Toujours a l'écoute des autres et précise dans son jeu, Marion a aussi un grand sens de l'humour et une bonne dose d'autodérision". Une héroïne "naturelle et glamour, spontanée et énigmatique" pour un séduisant jeu de grands enfants.
Gilles Lelouche, dernièrement co-réalisateur de Narco complète le tableau, aux côtés de Tom Novembre et Elsa Kidoïne, pour l'anecdote castée en chantant "Ford Mustang" de Gainsbourg, un des titres difficiles de la bande son. Rémi Bezançon ne fut pas a cours d'idée pour aiguiser son casting. Dans la même trempe, en quête d'une musique "drôle et sexy", le réalisateur se tourna vers Sinclair pour composer la BO de son film. Un produit final plus ou moins abouti.

Ma vie en l'air était, en juin 2005, accueilli en avant-première aux Journées Romantiques de Cabourg.
 
Sabrina
 
 
 
 

haut