Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 22


  

Production : La Petite Reine - Ajoz Films, UGC Images, Crystalcreek LTD, Ultra Films, TF1 Films, 120 Films
Distribution : UFD
Réalisation : Jan Kounen
Scénario : Gérard Brach, Matt Alexander et Jan Kounen, d’après la BD Blueberry de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud
Photo : Tetsuo Nagata
Décors : Michel Barthélémy
Musique : Jean-Jacques Hertz, François Roy
Durée : 124 mn
 

Vincent Cassel : Mike Blueberry
Juliette Lewis : Maria Sullivan
Michael Madsen : Wally Blount
Colm Meaney : McClure
Ernest Borgigne : Rolling Star
Djimon Hounsou : Woodhead
 

site officielle de la BD
dossier : la bédé au ciné
site non officielle de la BD
 
 
Blueberry - l'expérience secrète


France / 2004

11.02.04
 

C’est au terme d’un séjour dans l’Ouest américain que Jean-Michel Charlier imagine "Blueberry". Rencontre avec Jean Giraud et premier album ("Fort Navajo") en 1965. Fin 1960, Charlier ima-gine des histoires courtes retraçant les origines du personnage pour les besoins de "Super Pocket Pilote : La Jeunesse de Blueberry" est née. A sa mort en 1989, Giraud lance la nou-velle série "Marshall Blueberry "avec William Vance (scénariste de "XIII"). Aujourd’hui quadragé-naire, le cow-boy affiche 43 albums : 27 pour "Blueberry" (dont "OK Corral" en 2003). 13 pour "La Jeunesse de Blueberry". 3 pour "Marshall Blueberry". Blueberry, le film est librement adapté de "La Mine de l’Allemand perdu" et "Le Spectre aux balles d’or". Parus tous les deux en 1972 et classés en tête des albums préférés des fans sur le site officiel de la BD.





A l’instar du cinéma américain et italien, la France possède aussi ses cow-boys. Après la série des Arizona Bill en 1910, les westerns burlesques de Fernand Raynaud (Fernand cow-boy), Fernandel (Dynamite Jack) et Bourvil (Sérénade au Texas), c’est au tour de Robert Hossein (une corde, un colt), Christian-Jacque (Les pétroleuses) et Jean Girault (Le Juge d’après Morris) de singer les productions italiennes. Sans grand succès. Henri Verneuil (Le rapace, 100 000 dollars au soleil) et Robert Enrico (Les grandes gueules) ont fait bien mieux.
Charlier rêvait lui aussi de cinéma. Et de confier le projet à un réalisateur américain. Sans succès. Giraud a longtemps collaboré avec Walter Hill. C’est finalement Jan Kounen – fraîchement débarqué de son périple chamanique en Amérique du Sud – qui hérite du projet. Les producteurs Thomas Langmann et Ariel Zeïtoun se mettent en quête d’un Blueberry véri-table. A leur palmarès : Val Kilmer, Willem Dafoe, Hugh Jackman, Benicio del Toro et le très illuminé Jim Caviezel (le garçon accepte à condition que son personnage puisse convertir les Indiens au catholicisme...).

42 millions d’euros de budget (300 000 euros pour les droits de la BD), casting très hollywoo-dien, Jan Kounen s’est entouré d’une équipe talentueuse : Gérard Brach, habitué de Jean-jacques Annaud (L’ours, Au nom de la rose) et de Roman Polanski (Le locataire, Tess) au scénario, Michel Barthélémy (Le Petit poucet, Sur mes lèvres) aux décors, Tetsuo Nagata (La chambre des officiers) à la photo et les spécialistes de Harry Potter et la chambre des secrets, Vidocq et Alien, Resurrection pour les effets visuels.

Les producteurs se découvrent une étrange passion pour la BD. Au programme : L’enquête Corse de Jack Palmer (Pétillon) de Alain Berberian (Le Boulet) avec Clavier et Reno (août 2004). Les Dalton de Philippe Haïm (Barracuda) avec Eric & Ramzy (décembre 2004). Iznogoud avec Michael Youn et Villeret. Tanguy et Laverdure par Gérard Pirès. La doublette Rahan et >Bob Morane pour Christopher Gans. Blake et Mortimer et la Marque jaune de James Huth (Serial Lover) avec la belle Gong Li. Et le très attendu Immortel (ad vitam) d’Enki Bilal avec Linda Hardy et Charlotte Rampling. Sans oublier l’option de Besson sur XIII, la co-production Pathé / Playtime pour Thorgal et Les Pieds Nickelés scénarisée par les auteurs des Guignols.
 
jean françois
 
 
 
 

haut