Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes.



Ailleurs
Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
Effacer l'historique
Ema
Enorme
La daronne
Lux Æterna
Peninsula
Petit pays
Rocks
Tenet
Un pays qui se tient sage



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 22


  

Production : Dino de Laurentiis, Ridley Scott, MGM, Universal
Réalisation : Ridley Scott
Scénario : David Mamet, Steven Zellian, d'après le roman de Thomas Harris
Montage : Pietro Scalia
Photo : John Mathieson
Musique : Hans Zimmer
Durée : 125 mn
 

Anthony Hopkins : Hannibal Lecter
Julianne Moore : Clarice Starling
Gary Oldman : Mason Verger
Ray Liotta : Paul Krendler
Giancarlo Giannini : Pazzi
Francesca Neri : Allegra Pazzi
 

site officiel de Thomas Harris
site officiel
 
 
Hannibal


USA / 2001

28.02.01
 

Le silence des agneaux. Thriller réalisé par un réalisateur peu affirmé mais côté. Joué par une actrice venant d'avoir un Oscar, alors que le rôle était dévolu à Pfeiffer. On lui adjugea un acteur british peu connu pour jouer le rôle du cannibal. Bref un petit film a priori adapté d'un best seller du genre. Clarice Starling et Hannibal Lecter firent sensation : méga hit, les 5 Oscars majeurs (film, réalisateur, scénario, acteur, actrice), et la légende fit le reste, jusqu'à pousser l'auteur Thomas Harris a écrire une suite.




Il le rédigea dans le plus grand secret, faisant planer quelques mystères : Hannibal à Paris (Harris a régé son manuscrit dans la capitale française)? Il le planta à Florence, lieu extrêmement raffiné. La suite s'acheta à prix d'or, d'autant que le livre tome II fut encore un best seller. Plus marketing. Demme refusa de reprendre la main. Et Foster aussi. A peu près pour les mêmes raison : trop violent, trop sanglant, trop loin du premier épisode. A voir le film, on ne leur en tiendra pas rigueur.
Il était en revanche vital d'avoir Anthony Hopkins. Qui accepta le pont d'or avec délectation. Après tout, il devenait le héros du film, et la seule star. Les producteurs choisirent Ridley Scott, habile magicien de l'horreur et du psychologique, pas encore favori des Oscars (pour Gladiator). Lui enfreint sa règle de ne jamais tourner de suite; là, apparemment, son matériau, le scénario, avait de quoi l'inspirer et il voulu y apporter un point de vue personnel. Surtout la fin devait être inattendue. Et elle l'est.
De Laurentiis, le producteur, lui, sera sûr de recevoir un Oscar d'honneur. Après avoir tourné avec Fellini, Bergman, Forman... il réalise la belle affaire : Hannibal rapportera près de 60 millions de $ le premier week end de sortie aux USA!
Le choix de Julianne Moore fut là encore compliqué; il n'est pas facile de succéder à Foster - Cate Blanchett a été un moment pressentie. Il apparaît aujourd'hui comme un choix logique, tant les deux actrices ne sont pas glamour, mais réputées intelligentes et ecclectiques.
Avec 100 décors différents, le tournage débuta le 8 mai dernier à Florence en Italie. Il se prolongera en Virginie et Caroline du Sud. Scott l'esthète fit construire des décors uniques, notamment pour la scène de l'opéra. La musique de cet opéra a d'ailleurs été composée spécifiquement par Patrick Cassidy pour le film. Par ailleurs, Hannibal joue des musiques inventées par Anthony Hopkins lui-même. Hannibal devient éducateur...
Outre Hopkins et Moore, le casting est impressionnant. Gary Oldman en milliardaire défiguré et mutilé, Ray Liotta en juge corrompu et mysogine. Giancarlo Giannini - inspecteur frustré - a tourné chez Scola, Risi, Visconti, Fassbinder, Coppola... Le bellissima Francesca Neri a été vue chez Bigas Luna, Almodovar et tourne aux côtés de Schwarzzy.
On remarque aussi au générique David Mamet en scénariste.
Avec un budget hors marketing de 87 millions de $ (sacrée inflation depuis les 22 millions de $ pour Le Silence des Agneaux) , Hannibal est devenu un pur produit de merchandising : on vend même des guides touristiques à Florence intitulés "La ville où Hannibal Lecter était".
 
vincy
 
 
 
 

haut