Sara Forestier
Sara Forestier. Elle trouve que son nom est passe-partout, alors elle emprunte celui de Bahia BenMahmoud pour Le nom des gens. Rencontre avec une actrice nature et généreuse.



Karim Aïnouz
Toni Servillo
Félix Dufour-Laperrière
Jayro Bustamente
Gilles Perret
Hélène Giraud
Ryusuke Hamaguchi
Rohena Gera







 (c) Ecran Noir 96 - 21



Professeur d'histoire et d'esthétique du cinéma à l'Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III), Charles Tesson est entré aux Cahiers du Cinéma en 1979 , et en est le rédacteur en chef depuis 1998. Sa passion pour le cinéma l’a mené à produire deux films en 1988 : Les Ministères de l’art et l’Autre nuit. Charles Tesson a également écrit les ouvrages suivants : Made in Hong Kong ( avec Olivier Assayas ; 1984), Satyajit Ray (Ed. des Cahiers du Cinéma, 1992), Luis Buñuel (Ed. des Cahiers du Cinéma, 1995), El (de Luis Buñuel) (Nathan, "Synopsis", 1996) et Photogénie de la Série B (Ed. des Cahiers du Cinéma, 1997). Ecran noir a eu la chance de la rencontrer au Festival « Paysages de cinéastes » qui se tenait jusqu’au 21 juin à Châtenay- Malabry (voir notre blog) . L’occasion pour lui de mettre en avant les films indiens dans le cadre de sa carte blanche.
EN : Quel est votre film fétiche ? Votre acteur /actrice préféré(e) ?
CT : Question difficile. Je ne suis pas trop dans l’exclusif . Les acteurs , je ne sais pas .Dans huit jours, j’en aurai un autre à vous citer.A une époque j’étais …catégorique. Pour la réalisation , je dirais Mizoguchi, Oliviera. Il existe plein de cinéastes intéressants.
EN : Dernière question : C’était comment de participer au festival de Cannes 2009 ?
Très bien. J’étais jury pour la Caméra d’or. 26 premiers films.
Ce ne sont pas les films français qui m’ont marqué.
Le film australien qui a gagné, oui ! [NDLR:SAMSON AND DELILAH de Warwick THORNTON]. J’ai trouvé le cinéma israélien en grande forme.



   Claire Fayau - photos: Vincent Desmonts

Page précédente